J’ai quelque peu sourcillé en lisant cet article dans le Fatto Quotidiano qui fait état de la « colère » de Giovanni Impastato parce que Claudio Fava emprunte le terme « Cento Passi » pour nommer sa liste électorale en vue des présidentielles de Sicile.

impastato-giovanniGiovanni Impastato est le frère de Peppino Impastato. L’histoire de ce journaliste, chroniqueur, polémiste et politicien de gauche est poignante. Il aurait pu, comme son père, faire partie de la mafia locale de la commune de Cinisi. Or, il a immédiatement renié cette bande de malfrats lorsque Gaetano Badalamenti a fait éliminer Cesare Manzela, oncle de Peppino.

Il leur a livré un combat sans merci à travers les paroles et l’humour, notamment à travers Radio Aut. Il en est malheureusement mort, assassiné par cette crapule de Gaetano Badalamenti.

téléchargementClaudio Fava est un journaliste et homme politique respecté en Italie. Son père, Giuseppe Fava, fondateur du journal I Siciliani, a été lâchement tué le 5 janvier 1984 par la mafia sicilienne, terme poli pour « les salopards de Cosa Nostra ». I Siciliani a toujours fait front contre les mafieux qui polluent et ternissent la Sicile. Pour un Giuseppe Fava, il y avait combien de journalistes achetés, corrompus ? Poser la question, c’est y répondre.

Son fils a repris le flambeau, mais l’a transporté en zone neutre, c’est-à-dire dans la salle de rédaction du fameux Corriere Della Sera. Il a écrit de nombreux livres, notamment La Mafia comanda a Catania et Sud : l’Italia dimenticata dagli Italiani.

Pendant ce temps, Giovanni Impastato a quelque peu « surfé » sur la notoriété de son frère Peppino. Il en a par contre profité pour faire de belles choses, entre autres ce livre « Oltre I Cento Passi », dont le titre est inspiré de ce monologue de Peppino qui explique à son frère que cent pas séparent leur maison de celle de Badalamenti. Il a aussi fondé la Casa Memoria Felicia e Peppino Impastato, donné des conférences, etc.

Alors pourquoi s’indigner ? Pourquoi Giovanni Impastato s’énerve comme ça ? Cette élection est importante, d’autant plus que le crime organisé continue ses frasques non seulement en Sicile mais aussi dans les Pouilles, alors qu’il faut compter sur un pouvoir politique fort pour déstabiliser une organisation qui n’en a rien à faire de l’Italie, des Italiens,

Le terme « Cento Passi » appartient à Claudio Fava qui a écrit le scénario du film I cento passi. Il a donc le droit d’en faire ce qu’il veut… tout comme Giovanni qui l’a utilisé pour le titre de son livre ! Et si ça inspire à combattre la mafia, alors pourquoi pas !

Et puis tant qu’à être chiant, aussi bien l’être jusqu’au bout. Je n’enlève rien à votre combat juste et nécessaire contre la mafia, mais si vous êtes des personnalités connues et respectées de cette lutte, c’est à cause de votre père, monsieur Fava. Et c’est à cause de votre frère, monsieur Impastato. Vous avez souffert de façon égale tous les deux, vous avez utlisé cette souffrance pour vous donnez une légitimité dans les milieux antimafia tous les deux.

Ce n’est pas un concours de celui qui pisse le plus loin. C’est une lutte politique importante, alors ENTENDEZ-VOUS ET UNISSEZ-VOUS !!!!!!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s